La fonderie

La maison Deberny est l'héritière du projet d'imprimerie de Balzac, projet qu'il finance grâce à sa maîtresse Louis Antoinette Laure De Berny en 1826. En 1827 il s'associe avec le fondeur Laurent (dont la fonderie existe depuis 1818), mais dès 1828 Balzac met son entreprise en faillite, Madame De Berny reprend ses parts et les cède à son fils Alexandre qui collabore avec Laurent jusqu'en 1840, date à laquelle il pilote seul la fonderie désormais appelée Deberny. Son fils illégitime Charles Tuleu s'associe à lui en 1877, en 81 il hérite de l'entreprise et continu jusqu'en 1914, date à laquelle, après une infructueuse tentative d'association avec Georges Peignot (le frère de son épouse) il s'associe à Robert Girard. L'entreprise va vite prendre le nom de Girard & cie (à la retraite de Tuleu), puis viendra la cession à Peignot, en 1923. La fonderie Deberny & Peignot est née, qui débouchera sur un nouveau specimen général en 1926.

Le Livret typographique

Publié vers 1912, le Livret typographique est un spécimen très important dans l'histoire de la fonderie Deberny, c'est le dernier qui paraîtra (le premier, sous ce même nom est paru en 1844).
Ce catalogue est très complet, d'une composition rigoureuse et soignée. Il couvre toutes les productions de la fonderie.

Format : 25 X 17 cm
Pages : 424 feuillets, 2 dépliants
En voir plus sur Flickr

Livret typographique Deberny

Livret typographique Deberny
Livret typographique Deberny

 

Catégories: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.